Au cours d’un débat dans le Moscato Show du 19 mars dernier, Vincent Moscato soutien que Raymond Domenech a fait le bon choix de faire de nouveau appel à la « génération Zidane ». À cela Eric Di Meco rétorque que si ponctuellement cela peut fonctionner, sur la durée l’Equipe de France a payé ce manque de préparation de l’après Zidane. Selon l’ancien latéral gauche de l’Olympique de Marseille, la sélection tricolore a payé pendant très longtemps le fait de s’être trop reposé sur une génération de joueurs fantastiques. Moqués par les autres intervenants, Di Meco persiste : la finale du Mondial 2006 est une grande satisfaction mais elle a entraîné un trou d’air pour l’Equipe de France.

Lire la suite

Publicités