Quel Barça en 2014-15 ?

En échec, relatif, pour la deuxième saison consécutive (deux titres remportés sur huit possibles depuis le départ de Pep Guardiola) et après avoir écumé deux entraîneurs, le Barça tentera de se relancer sous les ordres de Luis Enrique à partir du 24 août, date de la première journée de Liga. Si le club catalan a fondé son succès récent sur des principes de l’école cruyffienne et en se donnant corps et âme aux expérimentations guardioliennes, l’effectif ne semble plus avoir les capacités physiques pour répéter un football extrêmement exigeant. De plus, l’Europe du football a si bien apprivoisé le jeu du Barça qu’elle est parvenue à le rendre inoffensif ces deux dernières années. Lire la suite

Luis Suarez, inévitable… Robin van Persie, Arjen Robben… Vous avez des joueurs comme Thomas Müller, on n’en parle pas souvent mais il met toujours ses petits buts. Un ballon qui traîne, il le met au fond, un ballon contré, c’est lui qui le contre. Même quand il ne veut pas marquer, il marque… On peut citer beaucoup d’attaquants, mais ce qui m’importe le plus, c’est la façon dont les équipes vont sur le terrain. C’est toujours mieux quand on voit des équipes qui essaient d’attaquer plutôt que de défendre.

Dans un entretien accordé au site de la FIFA, Thierry Henry évoque ses attaquants favoris. L’ancien international français (cinquante-et-un but en cent vingt-trois sélections) rend notamment hommage à Thomas Müller auteur d’un triplé lors du premier match de la Nationalmannschaft et d’une excellente performance lors du second rendez-vous, contre le Ghana. Le jeune attaquant du Bayern Munich affiche ainsi trois buts (cinq tirs) et une passe décisive (trois occasions créées) en cent soixante-douze minutes.